Pourquoi Alibaba chute de 50% ? Présentation de l’action

Dans la vidéo ci-dessous, on regarde 2 articles (Capital et China Post) pour essayer de comprendre cette chute d’Alibaba et des autres valeurs chinoises. Les baisses des actions chinoises sont liées à la publication d’une réglementation contre la concurrence déloyale. Le régulateur chinois interdit par exemple l’utilisation d’algorithmes ou de faux avis pour promouvoir des biens et des services. La réglementation est entrée en vigueur le 1er novembre 2021.

Dans la vidéo à partir de 02:02

La loi dont il est question permet de protéger les consommateurs comme la loi RGPD en Europe. Étant donné qu’elle est totalement similaire à cette loi, on peut en déduire qu’elle aura environ les mêmes effets. Or comme on a pu le voir, la loi RGPD en Europe n’a pas eu un impact très significatif sur des business de type Amazon par exemple. On trouve donc que la baisse de l’action Alibaba est un peu trop excessive pour ce type de news.

En ce moment on trouve plein d’articles dans les médias qui ne parlent que de cette réglementation et qui relayent au final la peur sans apporter de nuance. On voit sur les réseaux comme Stocktwits que les gens ont peur et/ou qu’ils perdent tout leur argent. L’investisseur John D. Rockefeller disait “il faut acheter quand il y a du sang dans les rues” (The way to make money is to buy when blood is running in the streets). C’est donc ce qu’on est en train de faire quand on achète du Alibaba actuellement.

Les volumes d’échange augmentent. Il se passe des choses. Les résultats trimestriels du Q2 d’Alibaba sont bons, le CA est en forte hausse. Ils augmentent leur programme de rachat d’actions en le passant de 10 à 15 milliards de dollars. C’est en général très bénéfique pour le cours de l’action et les investisseurs. Sachant également que Alibaba vaut environ $400 milliards. Cela représente donc une part importante d’actions qui vont être rachetées. Ils peuvent se le permettre car ils ont énormément de trésorerie disponible (environ $73 milliards de trésorerie nette au 30 juin 2021). Ils évoquent dans la publication l’amende énorme de $2.7 milliards qu’ils ont dû payer pour la loi antimonopole chinoise.

En Europe on connaît Aliexpress et Alibaba mais ils mettent en avant en ce moment leur application Taobao. Il s’agit en bref d’une uberisation du télé-achat ou des personnes présentent des produits en live qu’il est possible d’acheter directement pendant la vidéo. C’est une mode qui vient d’Asie et qui commence à arriver aux Etats Unis et en Europe. Les $15 milliards de rachat d’actions sont étalés jusqu’à fin 2022.

Pour nous Alibaba reste donc hyper intéressante, ce n’est pas une société qui va mourir demain. Ils font de l’innovation. Ils ont vu le potentiel du cloud computing donc ils sont bien présents sur ce marché. Au Q1 2021 ils sont 4ème mondial avec 6% de part de marché et 1er en Chine avec 40% de part de marché.

Du coup la réglementation chinoise du même type que RGPD on pense pas qu’elle va avoir un impact très significatif sur son business. En plus de ça on voit qu’il y a beaucoup de peur et de doute en ce moment autour de la Chine et d’Alibaba.

Petite cerise sur le gâteau, on a vu que Blackrock disait aux investisseurs d’augmenter l’allocation de leur portefeuille dans les marchés chinois en ce moment dans un article du Financial Times. Blackrock étant le plus gros gestionnaire d’actifs du monde avec environ 9 000 milliards de dollars sous gestion. Cette news est quant à elle passée assez inaperçue alors qu’elle donne une autre vision du problème. Alibaba est tout de même à des niveaux de prix auxquels elle était en plein pendant la crise covid de mars 2020.

Laisser un commentaire