Faut-il investir dans les actions à dividendes ?

Introduction

Ça nous tracasse de voir que la majorité des YouTubeurs finance font autant l’apologie des actions à dividendes, en laissant parfois penser qu’investir dans ce type d’action est la seule stratégie viable et prudente en bourse.

Pourtant selon nous il ne devrait pas y avoir de stratégie “actions dividendes” ou “actions non dividendes” car tout simplement le dividende ne devrait pas être un critère d’investissement. Il devrait même plutôt être évité si vous investissez sur un compte titre ordinaire du fait de son imposition.

Le sujet du dividende est bien plus complexe qu’il n’y paraît et les réponses ne sont pas si évidentes. On va tenter de montrer pourquoi dans cette vidéo alors n’hésitez pas à la regarder jusqu’à la fin pour comprendre notre cheminement et avoir notre avis complet.

Pourquoi les Youtubeurs parlent des dividendes ?

C'est facile à calculer et palpable

Les dividendes ça parle à tout le monde. Si une action a un rendement de 4% on achète 100€ et on touche 1€ par trimestre. Il n’y a pas besoin d’expliquer beaucoup de choses sur le fonctionnement des actions. Les paramètres pris en compte se limitent au % de rendement, à l’augmentation ou non du dividende sur les dernières années et au payout ratio. Des paramètres qui donnent peu d’informations sur la santé financière d’une société au final.

C'est un sujet facilement marketable

Par exemple les titres “je touche 1000€ par mois sans rien faire grâce aux dividendes” ou “top 3 des actions qui versent les plus gros dividendes”. L’inconscient collectif et les médias véhiculent cette idée de devenir rentier avec des dividendes. Alors qu’on peut très bien l’être sans aucune action versant des dividendes (simplement en vendant une partie de ses actions de temps en temps).

A noter que le mot “rendement du dividende” peut porter à confusion. Certains investisseurs débutants pensent que le dividende est comme un loyer (par exemple si le rendement est de 4%, j’investis 100 000€ qui ne vont pas bouger et je vais toucher 4 000€ tous les ans). La différence c’est que quand on touche un loyer, l’appartement ne perd pas de sa valeur. Donc ce n’est pas comparable.

Ils n'en parlent pas pour les bonnes raisons

Certains pensent que les dividendes sont une façon prudente de gagner de l’argent en bourse et que les actions à dividendes ne peuvent pas chuter fortement. Ce n’est pas parce qu’une société verse un dividende depuis des dizaines d’années que son marché ne peut pas décliner un jour ou l’autre. Qu’elles versent un dividende ou pas, toutes les actions de société peuvent voir leur cours varier fortement dans le temps. La diversification reste le meilleur moyen d’être prudent, en investissant dans un ETF S&P 500 par exemple.

Certains sont aveuglés par le fort rendement du dividende (exemple 7% pour Société Générale) en se disant qu’ils gagneront 7% par an jusqu’à la fin de leur vie et que les autres investisseurs vont forcément l’acheter jusqu’à ce que le rendement du dividende devienne plus raisonnable à 5% par exemple. Ce n’est pas la bonne raison d’acheter du SocGen. Il faut l’acheter seulement si on pense que son business va croître dans le temps et qu’on a une forte conviction dessus.

Certains pensent que pour bénéficier de l’effet des intérêts composés il faut toucher des dividendes et les réinvestir, alors que les intérêts composés fonctionnent bien évidemment même si la société ne verse pas de dividendes. Tant qu’une société est en croissance et que sa valeur augmente dans le temps, on profite de l’effet des intérêts composés en gardant les actions en portefeuille pendant plusieurs années.

Pourquoi ça ne doit pas être un critère d'investissement ?

Sociétés matures vs Appréciation de la valeur de la société

Les sociétés qui versent des gros dividendes sont souvent des sociétés matures qui ont fait leur preuve donc ça peut être réconfortant d’investir dedans. Il existe toutefois des actions de très mauvaise qualité qui versent des gros dividendes aussi.

Quand une société verse des dividendes l’argent sort de la société et n’est donc plus utilisé pour sa croissance (achats de nouveaux équipements, R&D, innovation, recrutement,…).
A l’inverse, les sociétés qui réinvestissent leur résultat net dans leur croissance interne ou externe ont peut être plus de chance d’innover, de grossir, etc. et de voir la valeur de leurs actions augmenter dans le temps.

Mais ce n’est ni noir ni blanc puisque certaines sociétés peuvent investir dans des projets qui ne sont pas rentables alors qu’elles auraient mieux fait de distribuer un dividende.

Les signaux envoyés par les politiques de dividendes ne sont pas noir ou blanc

Une hausse de dividende n’est pas forcément une bonne nouvelle : une société qui verse un dividende envoie le signal à ses actionnaires qu’elle n’a pas trouvé de projet innovant dans lequel investir son cash, donc elle le distribue à ses actionnaires pour qu’ils trouvent eux-même de meilleurs investissements de leur côté.

La baisse d’un dividende n’est pas forcément une mauvaise nouvelle : une société peut très bien décider de réduire son dividende parce qu’elle a trouvé une superbe opportunité de développement et préfère que son cash soit investi dans ce projet plutôt que de le distribuer aux actionnaires. Exemple AT&T qui investit dans sa plateforme de streaming.

Les dividendes n'enrichissent pas l'actionnaire

C’est un concept très simple et qui pourtant divise énormément.

Pour illustrer ça, lorsqu’on détient une action à 100€ : on a donc 100€ de patrimoine.
La société verse 5€ de dividende et vaut donc instantanément (sans arbitrage possible) 95€
On a donc 95€ (action) + 5€ (cash) = toujours 100€ de patrimoine.

En théorie, il ne s’est rien passé sauf que l’on a du cash sur notre compte mais en réalité on est imposé à 30% sur les 5€ donc on a plus exactement 98.5€ de patrimoine à la fin.

La société a juste sorti de l’argent de son compte bancaire pour qu’il se retrouve sur notre compte bancaire. Comptablement la baisse de l’action s’explique par le fait que son actif et son passif diminuent du montant du dividende donc la société diminue de taille donc elle vaut moins.

Les actions à dividendes ne sont pas plus adaptés à une rente que n’importe quelles autres actions

On peut se créer son propre dividende en vendant une partie de ses actions.

Si on a 20 actions à 5€ soit 100€ d’une société qui ne verse pas de dividendes et qu’on décide d’en vendre 1 pour toucher 5€. C’est exactement la même chose. Le nombre d’actions détenues n’a aucune importance, c’est la valeur qui compte. Le nombre d’actions en circulation d’une société est totalement arbitraire et n’a aucune influence sur sa santé financière.

Les sociétés qui ne distribuent pas ou peu de dividendes vont avoir tendance à voir leur cours de l’action augmenter davantage dans le temps et être amenées à faire des split d’actions parfois (nvidia, google, tesla…).

Les dividendes ont les mêmes effets qu’une vente

Quand on touche un dividende on est imposé dessus. Il y a donc un manque à gagner par rapport à quelqu’un qui garde une société qui ne verse pas de dividendes sans la vendre et qui chaque année va réaliser des économies d’impôts. En effet, on ne paye pas d’impôt sur les PV latentes mais seulement lorsque la PV est réalisée. Ce qu’on ne paye pas en impôt reste donc investi et génère des intérêts composés.

On vous invite à regarder la vidéo dans laquelle on montre l’exemple de 2 placements de 100€ qui gagnent 10% par an avec une action qui verse 5% de dividende (impôt à 30%) et l’autre qui n’en verse pas.

Conclusion

Finalement pour nous, les dividendes ne sont pas un critère déterminant dans le choix des actions. Par exemple, dans notre portefeuille nous avons Intel et Samsung qui versent un dividende d’environ 2-3% mais on ne les a pas choisies pour ça. On les a choisis pour leur potentiel de croissance élevée et leur capacité à innover. L’objectif du portefeuille qu’on a démarré le 1er août 2021 et qu’on partage sur notre chaîne est justement de montrer tout le cheminement en toute transparence.

Pour nous le seul objectif quand on investit en bourse est de réussir à trouver des sociétés de qualité qui vont prospérer dans le futur et avoir de fortes convictions pour pouvoir les garder sur le long terme sans faire attention à leur politique de dividendes.

Si on ne souhaite pas faire de stock picking la meilleure solution est certainement d’investir dans un ETF S&P 500 (rendement de 10.5% depuis 1926) comme le préconise Warren Buffett mais c’est un autre sujet.

Laisser un commentaire