Lydia lance son offre trading ! (Partenariat Bitpanda : Crypto, Actions, ETF, Métaux)

Introduction

Dans cet article, on va parler de l’investissement et du trading selon Lydia. On a vu passer cette info comme quoi Lydia lançait son service de trading et on pense qu’elle peut intéresser et impacter pas mal de personnes dans notre communauté.

On a beaucoup d’amis qui utilisent Lydia autour de nous mais on n’a personnellement toujours pas installé cette application. Ce qui nous vaut beaucoup de remarques quand il s’agit de “faire un Lydia” et que nous on préfère faire un virement !

Bref, passons directement au vif du sujet en présentant le service que va proposer Lydia. Pour cela nous allons creuser au niveau des informations présentées sur leur site et voir comment tout cela se passe dans les backstage. Nous en tirerons les points positifs et négatifs de ce service. On va notamment parler de Bitpanda, il s’agit du partenaire qu’utilise Lydia pour proposer ce service.

Présentation du service de trading

Le trading selon Lydia, c’est quoi ? Ce que nous vend Lydia et qu’on voit un peu partout c’est :

1. Des fractions d’actions à partir de 1€
2. Zéro commission et spread “serré”
3. Plus de 200 actifs disponibles pour le trading (cryptos, actions, ETF et métaux précieux)
4. Du trading 24h/24 et 7j/7 (même quand les marchés sont fermés)

Sur le dernier point, il n’y a pas tout le monde qui le propose donc c’est assez particulier mais on va voir comment c’est possible.

On va maintenant détailler chacun de ces quatre points et on va commencer par les
fractions d’actions à partir de 1 euro.

1. Fractions d’actions et limite d’opérations mensuelles

Cela est assez simple à comprendre, prenons une action Amazon qui vaut d’habitude $3000, maintenant il est possible d’en acheter seulement pour 10 euros par exemple donc on a 0.0033 action Amazon. Traditionnellement on était obligé d’acheter une action en totalité.

Il y a de plus en plus de courtiers qui proposent les fractions d’action, notamment eToro ou Trading 212. On vous invite d’ailleurs à voir notre article à ce sujet où on compare les courtiers.

On peut alors se dire qu’on va pouvoir acheter et vendre un peu n’importe quand un euro par ci un euro par là mais en fait il y a une limite. Comme indiqué sur la capture d’écran ci-dessous, il est dit que “les opérations achats et ventes effectuées sont prises en compte dans les limites d’opérations mensuelles Lydia”.

Ils ajoutent que les investisseurs intensifs feraient mieux d’avoir un compte Lydia noir. Comme vous devez le savoir, il y a actuellement trois comptes possibles sur Lydia : le compte standard, le compte Lydia bleu et le compte Lydia noir. Voir captures d’écran ci-dessous.

Le compte Lydia standard (gratuit) est limité à 20 transactions par mois. Donc, certes il y a des fractions d’actions à partir de 1 euro mais il y a une limite de 20 opérations maximum par mois si on n’a pas un abonnement Lydia bleu ou Lydia noir.

2. Choix parmi plus de 200 actifs disponibles

Voyons plus en détail quels sont les 200 actifs à trader que propose Lydia. On peut voir dans la capture d’écran ci-dessous qu’ils parlent “du plus large choix d’actifs”.

Dans un premier temps on trouve cela un peu abusé et on ne sait pas comment ils ont le droit de dire ça car il y a des courtiers qui proposent des milliers d’actifs mais bon on va passer.

Donc ces 200 actifs on les retrouve tous dans les listes du site de Bitpanda. Il y avait donc à la date du 28 novembre 2021 :
– 83 crypto-monnaies différentes, ce qui fait un large choix mine de rien car Bitpanda est à la base un exchange de crypto-monnaies. Ils n’ont rajouté les actions et ETF qu’à partir d’avril 2021.
– 3 indices sur les crypto-monnaies, le premier avec les 5 plus grosses crypto, le deuxième avec les 10 plus grosses crypto et le troisième avec les 25 plus grosses crypto.
– 131 actions, cela nous intéresse un peu plus personnellement, il y a aussi bien des actions US, françaises, chinoises… Il y a un choix plutôt correct pour commencer à investir, pas de soucis là dessus. Il y a beaucoup d’actions différentes donc on peut commencer à diversifier en achetant ces actions là.
– 6 ETF liés à des indices, le CAC40, DAX40, FTSE100, Eurostoxx50, S&P500, Nasdaq100.
– 2 ETF liés au MSCI World et au MSCI Emerging markets. On trouve donc que l’offre en ETF est pas mal si on veut commencer à investir et à se diversifier comme il faut.
– 4 métaux précieux, l’or, l’argent, le palladium et le platine. Comme on peut le voir dans la capture d’écran ci-dessous, il y a des frais de stockage sur les métaux précieux donc il faut faire attention.

Par exemple pour l’or le taux hebdomadaire est de 0.0125%, ce qui équivaut à environ 0.6% par an. Dans tous les cas, le trading de métaux précieux ne nous intéresse pas donc on n’a pas creusé plus que ça. Il y a bien mieux à faire ailleurs selon nous.

3. Pas de commission mais un spread

Le troisième point mis en avant par Lydia pour son service de trading est le fait qu’il n’y a pas de commission comme on peut le voir sur la capture d’écran ci-dessous.

Les banques traditionnelles facturent des frais tandis que Lydia n’en facture pas. Elle facture cependant un spread qui est considéré comme étant “serré”. Mais qu’est ce qu’un spread ?
Le spread désigne l’écart entre le prix d’achat possible d’un actif et son prix de revente. Prenons une action à 100 euros sur le marché boursier centralisé (par exemple Euronext). Elle s’échange par le biais d’un carnet d’ordres avec les acheteurs qui achètent à 99,9 et des vendeurs qui la vendent à 100,1.

L’action vaut 100 car le dernier échange a été fait à 100 euros. Le courtier va proposer cette action mais il va ajouter un spread pour avoir une marge de manœuvre. Par exemple, il va mettre un spread à 99,5 et à 100,5 donc on voit qu’il est plus élargi que ce qu’il se passe vraiment sur le marché centralisé.

Si tu achètes l’action à 100,5 via le courtier, il va pouvoir tout de suite acheter l’action sur le marché centralisé à 100,1 et te la revendre à 100,5. Il va donc pouvoir se prendre sa marge de manœuvre.

Pourquoi font-ils cela ? C’est tout simple, c’est parce que les petits particuliers que nous sommes n’avons pas vraiment accès au marché directement sauf si vous avez un compte dans une banque traditionnelle et que vous avez accès au carnet d’ordres directement.

Du coup dans notre exemple de 99,5 et 100,5 il y a 0.5% d’un côté et 0.5% de l’autre donc le spread est de 1%. En effet l’exemple n’est pas pris au hasard parce qu’on a vu l’interview du CEO de Lydia qui expliquait justement que le spread allait être de 0.5% mais que d’un côté, à l’achat, donc quand tu veux revendre il y a de nouveau un spread de 0.5%. On arrive donc au final à un spread total de 1%. On parlera plus en détail des spreads à la fin de cet article car il s’agit selon nous d’un point clé du service que va proposer Lydia.

En effet, ils ne facturent pas de commission mais forcément tout est dans le spread. Ils nous parlent également de spreads serrés mais on verra qu’il y a des documents qui disent un peu le contraire. C’est un peu comme quand ils disent qu’ils ont le plus large choix d’actifs alors que 200 actifs ce n’est pas beaucoup.

4. Trading 24h/24 7j/7 avec produits dérivés

L’exemple qui a été donné par le CEO de Lydia dans une interview et que l’on a trouvé assez parlant disait que si tu faisais du shopping un samedi et que tu voulais payer un pantalon en vendant des actions que tu détiens sur ton compte Lydia il été tout à fait possible de le faire instantanément. Cela aurait été impossible traditionnellement car c’est en dehors des heures d’ouverture des marchés boursiers.

Alors comment cela est-il possible ? En fait c’est parce qu’ils proposent des produits dérivés, donc on n’achète pas vraiment l’action en elle-même mais on achète un produit dérivé qui est proposé par Lydia directement via Bitpanda leur partenaire. Donc en fait tu ne traites pas avec le marché boursier directement mais tu traites de gré à gré avec Bitpanda qui te proposent leurs produits.

Donc comme ils le disent dans la capture d’écran ci-dessous, il s’agit de produits dérivés qui répliquent des actions cotées et ce que l’utilisateur investi est entièrement adossé à des actifs sous-jacents qui sont stockés auprès des banques partenaires de Bitpanda.

Quand les marchés sont fermés (le soir ou les week-end) Lydia via Bitpanda va utiliser des estimations du prix de l’action. Toutefois, comme c’est très dur d’estimer le prix de l’action quand les marchés sont fermés, ils vont forcément appliquer un spread encore plus large car c’est plus risqué pour eux. On imagine donc que les spreads pendant les week-ends seront absolument énormes et on pense qu’il ne sera vraiment pas une bonne idée d’acheter et de vendre des actions à ce moment-là même s’ils disent que c’est possible.

En résumé, Lydia parle donc de zéro commission mais tous les coûts sont dans le spread au final, cela explique aussi pourquoi ils ne proposent que 200 actifs. Ils proposent les actifs les plus liquides car on imagine que s’ils prenaient en plus de ça des actions peu liquides il serait impossible pour eux de gérer une cotation en dehors des heures de marché sans pratiquer un spread énorme pour se couvrir.

Comment ouvrir un compte de trading sur Lydia ?

Voici une vidéo qui a été postée par le compte Youtube de Lydia, qui était en non-répertoriée le 28 novembre 2021, et qui explique comment ouvrir un compte de trading sur Lydia :

Lydia la super-app financière

Lydia se présente comme une “super-app pour votre argent”. Lancée en 2013, ils ont levé 13 millions d’euros en 2018 et 112 millions d’euros en 2020.

Un des gros investisseurs derrière c’est Tencent. On parle beaucoup de cette société dans les vidéos de notre challenge d’investissement en bourse qu’on vous invite à regarder sur notre chaîne Youtube JUMOcorp. On ne sait pas combien de pourcentage exactement détient Tencent dans Lydia. Malgré de nombreuses recherches, c’est une information que l’on a pas réussi à trouver. D’ailleurs n’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez l’info.

Etant donné que Lydia est une société privée qui n’est pas cotée en bourse, il n’est pas possible d’en acheter des actions pour le moment.

Lydia veut devenir la première super app financière en Europe. Pour arriver à cet objectif ambitieux, elle va donc faire des partenariats avec d’autres fintech afin d’accélérer son time to market, innover très vite et proposer très vite ses nouveaux services.

Historiquement, Lydia est un porte monnaie numérique mais elle a étoffé son offre via des partenariats :
– micro crédits conso express avec Younited,
– livret d’épargne rémunéré à 0.6% avec Cashbee.
– trading/investissement, partenariat type “marque blanche” avec Bitpanda.

En faisant cela, elle ajoute en quelque sorte des cases à son application. Ils ajoutent le produit directement et n’ont pas besoin de créer le produit eux-mêmes.

La stratégie de Lydia

Ce nouveau service de trading/investissement est un choix judicieux stratégiquement pour Lydia : ils captent actuellement ⅓ de la population des 18-35 ans. C’est la population qui justement s’intéresse au trading et à l’investissement sur les actions et les crypto depuis le covid.

Lydia, c’est 5.5M d’utilisateurs dont 80% en France. L’objectif est de dominer le marché français avant d’attaquer l’international.

Ils prévoient 200 000 à 300 000 utilisateurs de ce service de trading d’ici fin 2022. Avec ça, ils souhaitent démocratiser l’investissement. C’est pour cela que leur offre est très simple d’utilisation et accompagnée de tuto et autres éléments d’information via leur blog pour les personnes non aguerries à l’investissement. Voici un bon exemple d’article que l’on peut retrouver sur leur blog :
https://blog.lydia-app.com/5-bonnes-raisons-dinvestir-votre-argent-au-lieu-de-le-laisser-dormir-a-la-banque/

Bitpanda et son service en marque blanche

Pour proposer son service de trading, on a vu que Lydia a fait un partenariat avec Bitpanda. Ce courtier propose en effet ce service en marque blanche (white label). Ils s’occupent donc de tout ce qui est partie technique du trading, de la sécurité, de l’optimisation de la plateforme, de la gestion des volumes de transaction, etc…

Du coup il est possible pour Lydia d’intégrer Bitpanda directement dans son application comme on intègrerait un widget sur un site internet.

Bitpanda ont commencé en tant qu’exchange de cryptomonnaies et sont ensuite devenu courtier en actions et ETF depuis avril 2021. C’est une société basée en Autriche et régulée par la FMA autrichienne et l’AMF en France. A priori, il s’agit donc d’une société sérieuse pour investir donc il y a peu de risque à ce niveau là.

Elle propose sa solution de plateforme de trading en marque blanche aussi bien à des banques traditionnelles qu’à des fintech, des néobanques ou tout type de plateforme en ligne. Vous trouverez toutes ces informations dans les pages ci-dessous :
https://www.bitpanda.com/fr/whitelabel
https://www.bitpanda.com/fr/whitelabel/comment-ca-marche

En utilisant le service de trading sur Lydia, on traite en fait de gré à gré avec Bitpanda. On ne traite pas directement sur un marché centralisé où il y a des acheteurs et des vendeurs de partout et où il y a un carnet d’ordres.

Sur le site de Bitpanda, ils insistent également sur le fait qu’il n’y a pas de commission et que les spreads sont serrés. Il n’y a pas de frais de compte, pas de frais de gestion, pas de frais de cotation, pas de frais de change, pas de frais sur les distributions ou autres paiements…

Comme d’habitude, quand il s’agit de commencer à investir avec un courtier, on encourage à essayer d’en apprendre plus sur lui en regardant notamment ses FAQ pour ne pas se faire surprendre et connaître tous les frais auxquels on va devoir faire face.

Vous pouvez retrouver plus d’informations concernant l’offre de Bitpanda sur les actions et ETF dans la page ci-dessous :
https://www.bitpanda.com/fr/investir/bitpanda-stocks

Quel est le spread sur Lydia/Bitpanda pour les actions et ETF ?

On a voulu creuser un peu sur le spread pratiqué par Bitpanda et c’est vrai qu’on a eu un peu de mal à trouver des infos à ce sujet. On est donc allé voir dans les documents légaux avec le “cost transparency document” que vous pouvez retrouver ici dans les pages ci-dessous :
https://www.bitpanda.com/en/legal/documents/securities
https://cdn.bitpanda.com/media/documents/securities/en-cost-transparency-document.pdf

On précise bien que ces documents concernent les actions et ETF, on ne va pas parler de crypto ou de métaux. Les métaux ne nous intéressent pas et pour les crypto malheureusement on n’a pas assez de connaissance pour donner un avis assez éclairé dessus car on manque de point de comparaison. On vous invite à faire vos propres recherches.

Dans le document légal ci-dessus, on va directement à l’essentiel. Il montre justement des exemples de spreads qui sont pratiqués par Bitpanda en utilisant leur calcul comme vous pouvez le voir dans la capture d’écran ci-dessous.

Prenons l’exemple d’une action comme Airbus qui vaut aux alentours de 100 euros. Il y a des acheteurs qui sont prêts à acheter à 100 et des vendeurs qui sont prêts à vendre à 100,20 dans le carnet d’ordres. Bitpanda ajoute à ce prix un spread de 0,5 sur le côté achat et 0,5 sur le côté vente. Au final ça nous ferait un spread de 100,70 – 99,50 = 1,20€ sur 100, soit 1,2%.

C’est donc le quadruple du spread que propose eToro (environ 0,3%). Si les chiffres sont bien ceux-là ce sont les plus gros spread qu’on n’ait jamais vu alors qu’on pensait que eToro était au max. Pour en savoir plus, on vous invite à jeter un oeil à notre article “quel courtier choisir ?”

On trouve donc que le spread pendant les heures régulières est déjà énorme par rapport à ce qui se fait par les autres courtiers. Ce premier exemple étant celui d’une société liquide (qui s’échange beaucoup) avec un spread “serré”.

En dehors des heures régulières, donc pendant la nuit ou les week-end, Bitpanda applique ce qu’ils appellent un “double spread” en plus de chaque côté comme on peut le voir dans la capture d’écran ci-dessous.

Donc ça devient encore un peu plus élevé et on arrive à un spread de 100,80 – 99,40 = 1,40€. Nous sommes donc à 1,4% par rapport aux 1,2% précédemment calculé.

Imaginons que l’action soit peu liquide la nuit ou les week-ends (ce qui a beaucoup de chance d’arriver) et que les prix reçus par Bitpanda par les institutions responsables de l’estimation en dehors des horaires de cotation soient 43 / 45. Il s’agit du 3ème exemple que vous pouvez voir dans la capture d’écran ci-dessous.

Le spread “natif” est donc de 2 sur 44 ce qui fait environ 4% en arrondissant. Sur cela, Bitpanda va ajouter son “double spread” de chaque côté et ses 0,5% en plus ce qui fait qu’on arrive à un spread final absolument dantesque de 45,9 – 42,14 = 3,76€ sur 44, soit 8,5% environ.

On imagine par exemple une société comme Ubisoft qui a un prix autour des 44 euros justement et qui pendant le weekend est peu liquide. Si le spread ressemble à celui de l’exemple, si tu achètes du Ubisoft pendant le week-end à 45,90 et que finalement tu n’en veux plus, tu le revends directement à 42,14 et tu as perdu 8,5% du montant investi.

Du coup ça empêche toute forme de trading bien sûr mais ça grapille aussi énormément de performance pour l’investissement sur le long terme puisqu’on va dire que 8,5% c’est à peu près la rentabilité que tu souhaites obtenir en gardant une action pendant un an en portefeuille.

Conclusion : notre avis sur l'offre trading de Lydia

On souhaite bien préciser à nouveau que l’on est allé chercher les documents sur le site de Bitpanda donc ils ne sortent pas de nul part. On a tiré nos conclusions par rapport à ces documents qu’on a trouvés mais ça ne veut pas dire que ça se passera forcément comme ça dans la réalité. En résumé il faudra donc faire attention vous-mêmes au spread si vous décidez d’investir sur Lydia.

Peut-être que Lydia ont négocié des prix avec Bitpanda, peut-être que les spreads seront plus faibles mais en tout cas il nous semble que c’est le point le plus important auquel il faut faire attention en investissant avec Lydia. C’est également un point sur lequel ils ne donnent pas beaucoup de détails et on peut comprendre pourquoi maintenant.

En dehors de cette histoire de spread, on trouve que ce nouveau service de Lydia est une super idée pour démocratiser l’investissement en bourse. Il nous semble en effet qu’il s’adresse plutôt aux débutants qui découvrent l’investissement plutôt qu’à ceux qui souhaitent le faire de manière sérieuse et sur le long terme. En effet, si les spreads sont trop élevés il devient difficile d’être performant.

Pour investir de manière sérieuse et efficace il y a beaucoup d’autres courtiers qui proposent des tarifs plus avantageux et/ou un plus grand choix d’actions ou d’ETF. Encore une fois on n’est pas des experts au niveau des crypto-monnaies donc on ne saurait pas dire ce qui est bien et ce qui ne l’est pas pour tout ce qui concerne les prix pratiqués.

Laisser un commentaire