Faut-il fuir les actions chinoises ? (Risque de délisting)

Les médias aiment bien faire peur avec ce risque de délisting des actions chinoises aux Etats-Unis. Mais est-ce vraiment un gros risque ? Comment réagir en tant qu’investisseur ?

Dans la vidéo à partir de 03:08

Dans notre vidéo, nous préférons aborder le côté psychologique de la question. Si en tant qu’investisseur on commence à douter de ses investissements (en l’occurrence en Chine) tout ce que l’on peut conseiller est de simplement rester à l’écart le temps de prendre du recul. Sans forcément vendre ses investissements mais en tout cas en n’achetant pas de positions supplémentaires. Avec du recul on pourra réévaluer la situation la tête froide dans le but de se rassurer et d’être plus à l’aise avec ses investissements en Chine.

Si le délisting nous fait peur mais qu’on souhaite tout de même investir sur des sociétés chinoises, on peut éventuellement privilégier l’achat des actions listées directement à Hong Kong plutôt que des ADR aux US. Il existe aussi des actions intéressantes selon nous quand on veut investir en Asie mais hors Chine. Par exemple Samsung en Corée du Sud ou Nintendo au Japon. Il en existe bien d’autres.

Si un délisting venait à arriver, on imagine que des mesures seront mises en place pour que la transition se fasse en douceur. On pourra donc sortir de nos positions sans perdre la totalité de nos investissements. L’action ne vaudra pas zéro du jour au lendemain.

Lien vers un article avec un exemple de délisting d’ADR : https://help.hatchinvest.nz/en/articles/4102134-what-will-happen-to-my-chinese-shares-if-they-are-delisted

Cet article publié par un courtier Néo-Zélandais montre l’exemple de la société Luckin Coffee qui est en cours de délisting et dont l’ADR ne semble pas avoir réagit violemment. Apparemment, les sociétés chinoises ont un délai de 3 ans à compter de mai 2021 pour se conformer aux règles d’audit US. Si un ADR est délisté, il ne sera plus échangeable sur le Nasdaq ou le NYSE. Il pourra toutefois continuer à s’échanger sur le marché OTC US (over-the-counter). Il faudra donc potentiellement voir avec son courtier pour vendre la position mais l’ADR ne vaudra pas zéro.

On pense qu’il y a un risque mais il nous parait relativement mesuré, surtout sur un ADR comme celui d’Alibaba par exemple. Selon nous, il faut donc faire attention aux bruits que les médias font courir et qui mènent à la peur, au doute, etc…

Laisser un commentaire